Tape dans le mil
 
La danse
La danse à claquettes est devenue une passion à la retraite. Des adeptes ont découvert cette discipline au Centre des Aînés de Shawinigan, en septembre 1997. Depuis ce temps, Lise Lachance est leur professeur.

La claquette est un art fort remarque et divertissant. De plus, c’est un exercice bon pour l’âme, le cœur et excellent pour le corps. Par ailleurs, c’est très valorisant de donner un spectacle devant publique de parents, d’amis, d’aînés qui apprécient votre performance et vous gratifient de leurs applaudissements. Après chaque représentation, danseurs et danseuses éprouvent une grande satisfaction d’avoir contribué à apporter joie et bonheur aux personnes qui ont bénéficie de leur savoir-faire et de leur talent.

Dans notre milieu, il existe nombre de personnes âgées plus ou moins autonomes. Cette activité physique, adaptée à chaque catégorie, est l’un des meilleurs moyens d’améliorer leur mobilité et leur autonomie. Également, la danse est une activité sociale qui remonte le moral et apporte une sensation de bien-être. À ne pas oublier l’aspect primordial d’un tel exercice qui est celui de la santé. La danse, en fortifiant le cœur, diminue les risques de maladie et de surcroit, en affermissant les muscles, c’est un exercice qui contribue à accroitre l’équilibre, ce qui peut réduire les chutes d’une manière significative.

« Un peu de fantaisie de temps à autre dans notre vie, est préconisé par les êtres les plus sages. »